Liste des Intervenants

Photo
Prenom
Histoire
SANDRINE
Sandrine raconte...

5 ans déjà, (septembre 94) que je me suis envolée pour l'Equateur, mais je m'en souviens comme si c'était hier.

Une valise, trois mots d'espagnol et plein d'espoir, tels étaient mes seuls bagages pour partager six mois de vie avec les enfants de la fondation Uncle.

Les trois premières semaines furent difficiles car on ne peut pas tout exprimer avec les gestes et les sourires, mais la barrière de la langue fut facilement franchie avec la joie de vivre de ces petits bambins que la chance semblait parfois avoir oubliés.

Au départ, honnêtement, je me croyais investie d'une mission salvatrice, de réconfort, mais le résultat du partage, de ces échanges quotidiens à la fois chaleureux et sans pudeur, fut que ce se sont eux qui m'ont beaucoup apportés et c'est avec une autre dimension, celle du coeur, celle de donner sans pour autant attendre en retour que je suis revenue pour de nouvelles aventures.
ELISABETH
Il y a déjà 12 ans que je suis allée en Equateur, et pourtant tous les souvenirs de mon séjour sont intacts dans ma tête et dans mon coeur.
C'était la première fois que j'allais en Amérique du Sud. Je n'y suis restée que 10 jours mais j'en garde une chaleur à jamais gravée en moi.

J'ai visitée de nombreuses villes et les habitants m'ont toujours accueillies avec enthousiasme, générosité et gentillesse. Là-bas, je me suis fait des amis, et j'ai rencontré de nombreux enfants, vivant dans des conditions familiales normales pour certains et difficiles pour d'autres.

Pour ces derniers, ils vivaient soient seuls avec leur mère soit avec leur grand-parents, le père étant soit décédé ou ayant quitté le foyer. Certains enfants allaient à l'école, d'autres pas. Certains étaient très joyeux d'autres moins. Mais je les aimais tous et ai essayé, durant mon court passage, de leur apporter ce que j'avais à offrir : de l'amour, de l'écoute, du temps.
C'était bien. Nous avons joué ensemble, nous sommes allés nous promener, etc...

De retour à Paris, nous avons décidé, avec quelques personnes, de créer une association pour aider ces enfants non scolarisés et donc particulièrement défavorisés. Le projet s'est rapidement mis en route et avec le soutien de plus en plus de personnes, nous avons réussi à faire vivre ce qui nous tenait à coeur : permettre à ces petits Equatoriens d'apprendre à lire et à écrire, dans une école, avec une maîtresse, comme c'est le cas pour d'autres enfants.

Depuis la création de l' Assiocation, je suis heureuse de parrainer un petit garçon (qui n'est d'ailleurs plus si petit que çà !) qui a aujourd'hui 15 ans et va au collège. Chaque année, je reçois une gentille carte pour Noël et je me dis "Quel bonheur de rendre un enfant heureux !".

J'espère que je vous ai donné un peu envie de contribuer au bonheur de ces enfants, qui n'ont pas eu la chance de naître dans un milieu suffisamment aisé pour pouvoir aller à l'école. Un de ces enfants compte sur votre générosité, alors laissez-vous tenter....

Entre nous..., vous ne le regretterez pas !
Elodie
Marie-Julie
Shawna et Marie-Julie racontent...

Témoignage d' Equateur

Nous avons passé 3 mois à San Carlos, à 30 KM au Sud de Quito, dans la maison d'Alcira Ludena et de sa famille.
Durant 2 mois, nous avons travaillé à Sangolqui dans l'école GEDE0N avec 120 élèves issus de milieu défavorisé.

Le pays connaît d'énormes difficultés économiques, l'enseignement y est payant.
Et les enfants dont les parents ont peu de moyens ne peuvent donc pas bénéficier d' une éducation scolaire.

Le principe de l'école GEDE0N est de permettre à ces enfants d'avoir une chance d'étudier, par l'intermédiaire de parrainages. Sur place, Alcira s'occupe de ces enfants suit leur scolarité et leur environnement familial. On y a donc enseigné du français, et du théâtre. Notre séjour s'est finalisé par un spectacle regroupant deux pièces de théâtre et des comptines françaises.
Après ça, nous avons consacré notre dernier mois à la visite de ce merveilleux pays tant pour apprécier la beauté de ses paysages que pour goûter à l'aventure Sud Américaine qu'il nous était permis de vivre.

Ce séjour était doublement enrichissant; d'une part, par l'apprentissage Je la langue espagnole, d'autre part, grâce aux échanges avec la population aussi bien du côté relationnel que par l'apport culturel. Nous remercions donc l'association Meeting Friends pour nous avoir permis de vivre cette expérience qui fut inconstestablement inoubliable.
FABIEN et NATALIE
Nathalie raconte...

J'ai passé 6 semaines à l'école Gédéon de San Rafael aux mois de novembre et décembre 1998.
L'expérience a été enrichissante et passionnante à la fois. Je n'ai pas de formation d'institutrice, aussi ai-je eu envie d'apporter une expérience différente aux enfants de l'école.
Nous avons beaucoup " joué " dans la cour. Plus que de jeux, il s'agissait d'exercices d'éveil, de développement corporel… J'ai travaillé avec les 7 classes, réparties sur la semaine, 1 heure par classe. J'ai donc tenté de partager avec eux des petits moments joyeux de complicité. Je lisais des contes aux plus petits.
La plupart semblaient découvrir les histoires du chat botté, de Cendrillon ou de Blanche-Neige… A leur demande, je leur ai également appris quelques mots de' français, tel que " bonjour ", je m'appelle…. , j'ai X ans… ".
Les 6 semaines sont passées trop vite. 6 semaines de bonheur.
MADELEINE
Depuis déjà plusieurs années, je parraine un enfant; c'est une fille. Elle était petite, à l'école primaire; le temps passe vite, elle vient de
terminer sa scolarité en secondaire, et cela me remplit de bonheur de penser
qu'elle va pouvoir envisager de faire un métier de son choix.
Une autre grande joie serait de la connaître, même si je reçois de ses
nouvelles régulièrement; j'espère avoir cette possibilité dans l'avenir.
Pensez à ces enfants. Offrez leur la possibilité de s'instruire afin qu'ils
puissent être seul maître de leur destin. Votre générosité sera récompensée.
Madeleine
Shawna
Shawna et Marie-Julie racontent...

Témoignage d' Equateur

Nous avons passé 3 mois à San Carlos, à 30 KM au Sud de Quito, dans la maison d'Alcira Ludena et de sa famille.
Durant 2 mois, nous avons travaillé à Sangolqui dans l'école GEDE0N avec 120 élèves issus de milieu défavorisé...
Lire l'histoire de Marie Julie
Gaëlle
La Mission de Gaelle est terminée après plus de deux mois de travail.

Gaelle raconte,

J’ai travaillé du 24 février au 11 mai 2003 à Sangolqui-Equateur à l’école
Gédéon avec les enfants du jardin jusqu’au 9ème année.

Programme pour les enfants du jardin : j’ai aidé les enfants à faire leurs devoirs, je les ai initié un peu au dessin.

Programme pour les enfants de 2ème, 3ème, 4ème, 5ème année : nous avons travaillé le dessin et la peinture sur des thèmes différents comme la nature (mer, montagne, animaux...), la ville.

Programme pour les enfants de 6ème, 7ème, 8ème année: nous avons travaillé sur l’argile c’est à dire comme on la travaille et à faire les formes les volumes.

Programme pour les enfants de 9ème année: sculpture sur bois donc comme on se sert du matériel comme on doit choisir le bois et ensuite trouver un dessin et le
sculpter.

De plus j’ai peint trois dessins muraux dans la classe des 5ème année.

Mon projet pédagogique a été réalisé entièrement il n’y a eu que l’exposition qui n’a pas pu être faite par manque de temps.

Gaelle Manganèse
Marie-Laure
Marie-Laure ...

Marie Laure était notre première volontaire.
Elle a travaillé durement, c'était sa première expérience avec les enfants et en Amérique du Sud.
Elle a laissé beaucoup de souvenirs auprès d'eux et des professeurs.
J'espère qu'elle voudra y retourner pour s'occuper d'eux à nouveau.Les enfants et le personnes qui ont travaillé avec Marie-Laure nous demandaient souvent de ses nouvelles.

Nous tenions à la remercier.
Alcira
Uno de los momentos más deliciosos para mí es cuando puedo compartir con los niños y hablar con ellos abiertamente y pedirles que den a conocer sus sueños o peticiones.
Una de nuestras niñas, Lizbeth siempre daba a conocer su mayor anhelo: que su padre vuelva al hogar. En realidad, la fé de un niño traspasa la tierra y va al cielo y regresa como una lluvia de bendiciones.
Así fue, el sueño de la niña se hizo realidad y un día su padre regresó al hogar con arrepentimiento, espíritu de trabajo y listo para sacar adelante a su esposa e hijos que un día había abandonado, Efraín es ahora un colaborador de Meeting, dispuesto a ayudar en todo. Gracias a Dios porque una oración más ha sido contestada.
Alcira
Adrien
Nos remerciments à notre Web master actuel, sans lui ce site n'aurait pas toutes ces nouvelles fonctionnalités.
Au nom de nos enfants bravo et merci.
Jose Luis
Je travaille depuis 10 ans pour les enfants en danger.
Ils m'ont apporté beaucoup de choses, entre autres l'espoir d'une vie meilleure.
Leur exemple, leur courage m'ont permis de surmonter toutes les adversités.
Je continue à travailler grâce au soutien de tous nos amis, parrains et partenaires.
Merci de votre aide. A ce jour plus de 140 enfants ont quitté l'école en sachant lire, écrire et avec un métier.
Encore merci.